MQC – Maison de Quartier La Concorde

La MQC dépend de l’AHQC. Elle a pour objectifs de développer des activités et des projets dans le domaine de l’animation socioculturelle et de l’action sociale dans un quartier en pleine mutation et qui connait une forte densification démographique.

Comment ça se passe ?

La MQC propose :
  • un accueil libre enfants tous les mercredis de 14h à 18h à la villa Henri-Bordier. Au programme: jeux, bricolages, jardinage, goûter, etc. Les familles sont les bienvenues.
  • un accueil libre ado tous les vendredis soir, 18h30 à 22h. Jeux, discussions, musique, films, le programme s’établit en fonction des propositions. Un repas participatif est proposé.
  • une activité tout public chaque premier vendredi du mois de 18h à 22h
Tout au long de l’année, des sorties sont également organisées par la MQ, à la neige ou à la piscine par exemple, en fonction de la saison. Sans oublier les fêtes, à la MQC ou dans le quartiercomme par exemple le Bonhomme Hiver fin mars et la fête de quartier à la fin de l’été.

L’équipe professionnelle est composée de deux animateur-trices ainsi que trois moniteurs. Une permanence est assurée tous les mardis par les animateur-trices. En dehors de ces horaires, vous pouvez nous contacter par email ou par téléphone :

022 340 58 12

mq.concorde@fase.ch

Animatrice :

Violeta Hodgers 079 870 53 24.

Adresse :
Maison de Quartier (MQ) La Concorde
4, av. Henri-Bordier
1203 Genève

Un peu d’histoire :

Depuis quand ?

C’est en 1982 que des habitants du quartier de la Concorde énoncent pour la première fois à la Ville de Genève leur souhait de développer un espace de quartier dans la Villa Concorde. Rénovée en 2000, la maison reste pourtant encore sous-occupée pendant 10 ans. En 2010, une motion, adoptée par la majorité des partis représentés, est déposée au Conseil municipal « Pour une Villa Concorde enfin ouverte sur le quartier » mais restera trop longtemps en attente de traitement ce qui lui sera fatal. En juillet 2011, la Ville de Genève prend la décision, jamais évoquée jusqu’alors, d’attribuer la villa au Service des pompes funèbres. C’est la fin d’un premier rêve.

En 2004, la ville de Genève rachète la ferme Menut-Pellet, située en territoire verniolan. La commune de Vernier s’engage à participer aux frais de fonctionnement mais pas à la rénovation, en parallèle elle développe sa propre maison de quartier aux Libellules. Pendant ce temps, l’association des habitants de la Concorde (AHQC), épaulée par la Ville de Genève, élabore un projet de fonctionnement. Un crédit d’étude est voté mais la votation du crédit de rénovation est toujours en attente. 

En regard des tristes conséquences du statu quo dans l’affaire « Villa Concorde », faut-il s’impatienter ? La maison de quartier autrefois mobile, dans une roulotte, s’est d’abord immobilisée au chemin du Croissant (dans une villa mise à disposition par la Ville de Vernier qui sera démolie en 2017 pour y construire un immeuble). La maison de quartier retrouve heureusement une place sédentaire, au chaud, dans une villa av. Henri-Bordier qui subira le même sort que la Villa Croissant (démolition/reconstruction) mais un peu plus tard…

Cette maison de quartier joue les squatteuses, de lieu éphémère en lieu éphémère, mais discrètement, elle se rapproche du Graal : la ferme Menut-Pellet ! 

L’avenir :

La Ferme Menut-Pellet, avenue Henri-Golay, après rénovation, deviendra, dans environs trois ans, la Maison de Quartier de la Concorde. Ce projet est le résultat d’un long processus de concertation mettant aux prises les délégués de l’AHQC avec les autorités des villes de Genève et de Vernier. La Ferme Menut-Pellet, une fois rénovée sera enfin le lieu de rencontre et d’animation dont le quartier de la Concorde a tant besoin. Elle sera à la disposition de toutes les catégories de la population et ouverte aux associations du quartier.